Basilique de Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

  • La Basilique de Longpont (91) et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

    La Basilique de Longpont (91)

    et le Secteur Pastoral de Montlhéry-Longpont

Paroisse Saint-Fiacre, Patron des Jardiniers et des Maraîchers

banniere vdb

La vie de Saint-Fiacre se résume à quelques éléments écrits en 1188 par un moine du monastère de Saint-Fiacre en Brie :
"Fils d'une noble famille Irlandaise qui préférait être Ermite que Prince, [il] partit vers l'Europe afin de rechristianiser la Gaule après les occupations barbares." Les barbares n'étaient pas des sauvages. Ils vénéraient plusieurs Dieux mais ils n'étaient pas des Chrétiens". Nombreux étaient les moines irlandais qui allèrent en mission à cette époque. Période de l'Évangélisation des campagnes.
Arrivé en Gaulle, Fiacre, dit "Fiacra"  s'installa près de Meaux en Seine-et-Marne. Il semblerait qu'il ait choisi cette contrée de l'Île-de-France en raison de la présence dans la région de Saint Colomban, moine irlandais arrivé en Gaule avant lui et, qui avait baptisé, dit-on, les enfants de Faron. L'évêque Faron lui attribua un lieu dit " Le Breuil", aujourd'hui le village de Saint Fiacre, afin qu'il puisse s'installer ainsi que ses amis venus avec lui. Ils cultivèrent leurs légumes ainsi que des plantes médicinales et plantèrent des arbres fruitiers. Pendant son séjour, Fiacre  soigna les malades et réalisa des guérisons miraculeuses, notamment sur des verrues purulentes appelées plus tard « mal Saint Fiacre ». A la suite de critiques malveillantes émanant d'une sorcière, "la Becquenaude", l'évêque de Meaux alerté, vint alors constater ces guérisons et conclut que Fiacre était un saint. Il est important de noter que de nombreuses sources et fontaines, en Bretagne notamment, et aussi en Île-de-France, étaient appelées : sources et fontaines Saint Fiacre. Il n'est pas exclu que Saint Fiacre fût déjà connu et vénéré à la Ville-du-Bois pour toutes ces raisons, bien avant qu'il soit choisi comme patron de la petite chapelle d'origine entre 1511 et 1548, puis plus tard de la paroisse Saint-Fiacre.
Saint Fiacre est le Patron : des jardiniers, des agriculteurs, des maraîchers, des fleuristes. Saint Fiacre est mort en 671.

Jean GUIHOU - Août  2011

La relique de Saint Fiacre

Une relique de Saint Fiacre fut attribuée à l'église de la Ville-du-Bois en 1629. La plaque murale en marbre gravé située près de la porte d'entrée Nord indique les modalités de cette donation comme l'abbé Leboeuf l'écrit dans son ouvrage page 503 et qui est rapporté ci-après :
"L'an 1629, Jacques Thiercelin, Curé de Nozet et la Ville-du-Bois obtint de Pierre le Roy, Sous-Prieur de Saint-Eloy des Jumeaux, une Relique de Saint Fiacre, aux conditions portées par l'Acte passé  chez Bigot, Notaire à Longjumeau, le .... Août de la même année. Cette Relique consiste en un morceau de la mâchoire de ce Saint, que les Chanoines Réguliers du Prieuré de Saint-Eloi de Chilly avoient obtenu de Meaux. Il fut enfermé, l'an 1732, dans une très grande châsse de cuivre doré du prix de cinq cents livres, faite par Lavache à Paris. Mais quoique ce saint Solitaire soit le Patron de ce lieu en particulier, les habitants de cette succursale n'ont point perdu de vue la dévotion de leurs pères envers Saint Germain, Patron de l'Église matrice. Ils sont obligés d'y venir en Procession et de fêter sa Fête du 31 Juillet, sous peine de dix livres d'amende par chaque feu."
Cette relique est visible dans un petit reliquaire situé à la base d'un buste de Saint-Fiacre en bois sculpté.  

Jean Guihou - Août 2011
        saint fiacre